Chinchilla brevicaudata

Le Chinchilla à queue courte, pour les scientifiques : Chinchilla brevicaudata Waterhouse, 1848, est un rongeur nocturne de taille moyenne vivant peut-être toujours dans la Cordillère des Andes.



Catégories :

Statut IUCN En danger critique d'extinction - CITES annexe I - Chinchillidé - Mammifère (nom scientifique) - Espèce menacée - Faune endémique des Andes

Recherche sur Google Images :


Source image : fr.wikipedia.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Les autorités les plus récentes identifient aussi deux espèces : Chinchilla laniger et Chinchilla brevicaudata (Cabrera, 1961 ; Corbet et Hill, ... (source : dictionnaire.sensagent)
  • espèces de chinchillas : Eryomis lanigera (chinchilla de plaine) et Eryomis brevicaudata (chinchilla d'altitude).... (source : planetechichis.neuf)
  • ... Espèces : 6. Genre 1 : Chinchilla (chinchillas) Espèce 1 : Chinchilla brevicaudata (short-tailed chinchilla) Espèce 2 : Chinchilla lanigera... (source : blog.onyx-cavia)

Le Chinchilla à queue courte, pour les scientifiques : Chinchilla brevicaudata Waterhouse, 1848, est un rongeur nocturne de taille moyenne vivant peut-être toujours dans la Cordillère des Andes. C'est une espèce en danger critique d'extinction du genre chinchilla, famille des chinchillidés.

Taxinomie

L'espèce a presque disparu avant que son nom scientifique ne fasse l'unanimité.

Les synonymes sont nombreux : Eriomys chinchilla Lichtenstein, 1830; Chinchilla boliviana; Eriomys brevicaudata; Chinchilla chinchilla, Chinchilla chinchilla chinchilla; Chinchilla chinchilla boliviana; Chinchilla intermedia (1939) ; Chinchilla brevicaudata (major) (1879) ; Chinchilla major; Lagostomus laniger (1831) [1] ou Chinchilla lanigera brevicaudata[2].

Le nom latin le plus souvent admis est Chinchilla brevicaudata Waterhouse, 1848, mais en 2003 Valladares et Spotorno ont déposé une demande auprès de la Commission mondiale de nomenclature zoologique pour remplacer ce nom par Eriomys chinchilla Lichtenstein, 1830 qui correspond mieux aux études récentes en phylogénétique[3].

D'éventuelles sous-espèces, non confirmées, sont quelquefois évoquées :

Description

Habitat : Pérou, Bolivie, Argentine, Chili, dans les particulièrement hautes Andes.

Taille : corps de 30 à 38 cm et queue de 10 cm.

Caractéristiques : Caviomorphe, c'est-à-dire aspect proche du cochon d'Inde mais avec en plus une queue épaisse et touffue composée de 20 vertèbres [6]. Fourrure grise, dense, pouvant tirer sur le brun, oreilles plus petites, corps plus massif, queue plus courte que celle de l'espèce Chinchilla lanigera.

Morphologie et histoire :

Icône de détail Article détaillé : Chinchilla.

Survie de l'espèce

L'habitat naturel du Chinchilla brevicaudata est la Cordillère des Andes. Officiellement, le dernier animal sauvage a été vu en 1953, on pense que l'espèce est peut-être déjà éteinte dans la nature.

Cette espèce de chinchilla pourrait cependant survivre dans les régions inaccessibles à la limite des frontières Argentine, Chilienne et Bolivienne. En 1970, on aurait vu le Chinchilla brevicaudata au nord du Chili dans le Parc national Lauca.

En 2000 a été créée en Argentine la Reserva Provincial Altoandina de la Chinchilla, Lagunas de Vilama. Le chinchilla brevicaudata pourrait toujours y vivre.

En 2000 l'espèce est déclarée "critically endangered" par L'IUCN.

Selon l'organisation "Save the wild chinchillas", onze chinchillas à queue courte ont été découverts et capturés en 2001 pour être mis en observation provisoire. L'un est mort, trois mâles seraient conçus pour rester définitivement captifs pour l'intérêt génétique de l'élevage domestique[7].

Jusqu'désormais l'élevage conservatoire a été un échec (Jiménez, 2006).

Notes et références

  1. [1] CITES (es)
  2. Référence NCBI : Chinchilla brevicaudata (en)
  3. A. E. Spotorno, C. A. Zuleta, J. P. Valladares, A. L. Deane et J. E. Jiménez, “Chinchilla laniger”. Publié par l'American Society of Mammologists dans “Mammalian Species” n° 758, pp. 1-9, 3 ill., 15 déc 2004. Lire le document PDF (en)
  4. [2] CITES (es)
  5. [3] US Federal List (en)
  6. (es) J. Grau, La chinchilla, su grianza en todos los climas, 3e édition. El Ateneo, Buenos Aires. 1986.
  7. [4], Save the wild chinchillas, organisation américaine à but non lucratif créée dans l'objectif de préserver l'espèce et leur habitat. (en)

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Chinchilla_brevicaudata.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 17/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu